Conseils, astuces et bons plans !

Les conséquences du mariage sur vos impôts

Le fait de se marier va changer votre vie, mais peut-être pas comme vous l’imaginiez ! Avez-vous pensé aux conséquences de votre union sur votre feuille d’imposition ?

Mariage et impôts 

Les impôts sur le revenu

En vous mariant, vous avez créé un foyer fiscal nouveau, qui sera imposé différemment. Les conséquences sont les suivantes :

– vous devez déclarer vos impôts ensemble, une seule déclaration

– vous représentez 2 parts fiscales

– vous recevez un seul avis d’imposition

Que vous soyez mariés sous le régime de la séparation des biens, de la communauté universelle, de la communauté réduite aux acquêts ou de la participation aux acquêts, vous serez imposés en commun.

Exception aux règles ci-dessus : vous êtes sous le régime « séparation de biens » et n’habitez pas sous le même toit.

Mariage et impôts

Les impôts locaux

Taxe d’habitation : les couples mariés sont imposés lorsque vous occupez un logement au 1er janvier en tant que locataire ou propriétaire. L’avis sera envoyé à l’un ou l’autre des époux.

Propriétaires, vous êtes redevables de la taxe foncière également (hélas !), attention toutefois : les biens détenus par un seul des conjoints sont imposés et payables par lui seul.

Subtilités / bon à savoir

– saviez-vous que vous depuis 2011, vous ne pouvez plus pouvez réduire le montant de vos impôts pour l’année de votre mariage en vous mariant en milieu d’année ? Eh oui, finie la ristourne ! Désormais, les couples doivent choisir entre une déclaration commune pour l’année, cumulant leurs revenus respectifs ou deux déclarations individuelles, pour l’ensemble de l’année.

– vous avez tout à gagner à déclarer vos impôts en ligne : vous bénéficiez de délais supplémentaires de paiement, vous avez accès à un calcul immédiat de votre impôt, et votre formulaire sera pré-renseigné les années suivantes : vous gagnerez du temps.

Mariage et impôts

un doute ? une situation particulière ? Appelez les services des impôts ou demandez un rdv, surtout si vous êtes dans un cas particulier. 

– saviez-vous que vous pouvez, même mariés, demander à être rattachés au foyer fiscal des parents de l’un des conjoints ? Conditions : l’un des époux doit répondre au 1er janvier à l’une des conditions suivantes : avoir moins de 21 ans, être un étudiant de moins de 25 ans, être handicapé. Dans ces cas précis, vous n’avez aucune déclaration à déposer. 

– si vous ne demandez pas votre rattachement et que les ressources de votre couple ne sont pas suffisantes, vos parents ou beaux-parents peuvent vous verser une pension alimentaire. Cette pension est alors déductible de leurs revenus respectifs ! Attention, vous devrez déclarer ces pensions alimentaires.