Conseils, astuces et bons plans !

Les robes de mariée… toute une histoire !

Le choix de la robe de mariée est l’un des moments clés dans l’organisation d’un mariage. Mais connaissez-vous l’histoire de cette tenue de princesse qui fait rêver les petites (et les grandes) filles ?

La robe de mariée pendant l’Antiquité

A cette époque, les jeunes mariée sont déja habillées d’une robe blanche avec une ceinture rouge (symbole de la virginité) mais aussi d’un voile et d’une couronne de fleurs d’oranger (symbole de fertilité). 

La robe de mariée au Moyen-âge

Dans les familles les plus aisées, le choix de la robe est capital puisqu’elle représente quelque sorte le rang et la fortune de la famille. D’ailleurs, pour cela, certains n’hésitent pas à se ruiner !    

Mais pour la grande majorité des jeunes femmes, il n’est pas de coutume d’acheter une robe spécialement pour l’occasion : elles se contentent de porter la plus jolie de leurs robes, quelque soit la couleur

Le rouge est d’ailleurs la couleur privilégiée puisqu’elle symbolise la joie et le bonheur

Les robes de mariée... toute une histoire !

La robe de mariée à la Renaissance

C’est Marie Stuart (1542 – 1587), reine d’Ecosse, qui a porté la première une robe blanche pour son mariage. Le blanc est en effet la couleur emblématique de sa famille, celle des Ducs de Guise. 

La robe de mariée aux XVIe et XVII siècles

En France, aux XVIe et XVIIe siècles, les jeunes femmes se marient généralement avec des robes de couleurs (bleu, jaune, gris, marron et même noir), souvent pour des raisons financières, notamment dans les milieux les plus populaires.

Les robes de mariée... toute une histoire !

La robe de mariée au XIX siècle

C’est à partir du XIXe siècle que la tradition des robes blanches revient en force. En 1840, la Reine Victoria choisit de se marier en blanc : une mode est lancée !

Dans la seconde moitié du XIXe, la robe blanche est adopté par tous les milieux sociaux. Sous l’implusion de l’Eglise, elle devient une affirmation de la virginité et de la pureté

La robe de mariée depuis le XXe siècle

Après la 2nd guerre mondiale, le manque de tissu oblige les futures mariées à opter pour des robes plus courtes (au niveau du genou), et lance ainsi une nouvelle mode, qui sera cependant de courte durée avec l’arrivée du style New Look (signé Dior).

Les robes de mariée... toute une histoire !

Les années 50 voient en effet arriver la mode des robes longues, amples et brodées de perles (comme la robe de mariée de Grace Kelly, qui deviendra une référence pour de nombreux créateurs). C’est le début des robes de princesses ! Malgré tout, pour les plus modestes, la robe doit être « reportable« .

Les robes de mariée... toute une histoire !

Mai 68 provoque bien sûr un certain anti-conformisme : mini-jupes, vêtements de tous les jours et même pantalons ! Toutefois, cette mode ne se généralisera jamais. 

Depuis les années 90, les couleurs refont leur apparition : des couleurs pastelles dans un premier temps, puis des plus couleurs plus vives (comme le parme ou le rouge). Jusqu’alors (et depuis le début du siècle), les robes de couleurs étaient réservées aux femmes qui avaient « péché » avant le mariage.

Et aujourd’hui…

Longue ou courte, blanche ou coloréeGlamour, rétro, branchée, naturelle… 

Vous avez l’embarras du choix ! Le style de votre robe doit correspondre à votre personnalité !

Les robes de mariée... toute une histoire !