Conseils, astuces et bons plans !

Les six commandements du discours de mariage

Membre de la famille ou ami(e), lorsque vous êtes témoin de mariage vous n’échappez pas à la tradition du discours. Quelques règles sont toutefois à respecter si vous voulez faire de cet instant, un moment clef du mariage.

Le discours de mariage est une étape incontournable pour vos témoins. Chaque discours est unique, c »est un moment privilégié qui unit le témoin aux mariés. Toutefois, il existe un certain nombre de règles quasi-universelles qu »un « bon »  témoin se doit de respecter sous peine de courir à la catastrophe ! Pour un discours sans faux-pas, suivez les six commandements du parfait discours de mariage.
 

1-Tu ne mentionneras pas les ex-conquêtes des mariés. Les références aux ex-ami(e)s ou ex-fiancé(e)s peuvent parfois être déplacées, et ce n »est rien de le dire ! Même si c »est drôle, ou si une anecdote particulièrement croustillante vous brûle la langue… Evitez de le faire. Vous risquez de plomber l »ambiance de la soirée, sans compter sur la déception voire la colère de l »un des mariés. Ne  « polluez » pas ce jour exceptionnel en évoquant ce que les mariés préfèreraient chasser à jamais de leur mémoire !
 

2-Tu ne « boiras pas » pour te donner du courage avant le discours.  La plupart des gens pensent qu »ils ne peuvent pas prendre la parole en public sans avoir préalablement pris un voire plusieurs verres. Mais c »est sans aucun doute la plus grosse erreur que vous puissiez faire. Prononcer un discours de mariage lorsque vous avez un peu bu peut avoir des conséquences que vous regretteriez sûrement. Non seulement vous risquez de blesser les mariés, mais en plus vous resterez dans les annales comme le pire témoin de mariage…
 

3-Tu ne feras pas de blagues de mauvais goût. Vous devez également penser éviter tout propos humiliant à propos de la mariée. Se moquer de ce trait physique qui la complexe tant, ou de cette mésaventure qu »elle préfèrerait oublier, ne présente pas grand intérêt. Vous risqueriez de lui faire mal et  vous auriez l »air un peu penaud(e). Pour le marié c »est différent, mais faites tout de même attention. Si vous êtes adeptes de ce genre de plaisanteries réservez-les pour leur enterrement de vie de célibataire !
 

4-Tu n »oublieras pas d »évoquer l »autre moitié du couple. Alors que vous parlez du marié que vous connaissez le mieux, vous oubliez, par inadvertance, de vous occuper de sa chère moitié… Erreur ! Lors de votre discours, veillez à parler des mariés en les évoquant en tant que couple sous peine de vexer l »un d »entre eux, et ce, quelle que soit sa susceptibilité. Si vous manquez d »inspiration pensez à toutes ces anecdotes, à tous ces bons moments passés ensembles, ou encore à la manière dont votre ami(e) vous a dépeint son âme sœur.
 

5- Tu n »omettras pas d »identifier ton public. Vous ne vous adressez pas à vos amis comme vous le feriez avec la grand-tante Geneviève. La sensibilité n »est pas la même d »une génération à l »autre. Il n »est pas non plus utile d »évoquer ces vieilles rivalités familiales. Ce n »est ni le lieu, ni le moment. Prenez le temps de bien peser les mots que vous employez. Enfin n »oubliez pas de vous adresser aux invités, même si votre discours est principalement dédié aux mariés, tout en prenant soin d »éviter les « private jokes » au risque d »exclure le reste des invités. Citer quelques personnes de l »assistance, un petit trait d »humour, fera toute la différence.
 

6- Tu ne perturberas pas l »équilibre des mariés. Il est inutile de dire que l »un des mariés a de la chance que l »autre ait  finalement « consenti » à l »épouser. Evoquer votre meilleur ami comme cet éternel célibataire à qui l »on a enfin réussi à mettre la corde au coup ne serait franchement pas une réussite. N »essayez pas non plus de le faire passer sous le coup de l »humour, le fond de votre pensée ne passera pas pour autant inaperçu !

Leave A Comment

Your email address will not be published.