Conseils, astuces et bons plans !

Mariage éco-responsable ou une fameuse histoire de Noces Vertes

Oui, le mariage est un acte non anodin, qui engage pour la vie et dont le jour de célébration se doit d’être parfait… Mais est-il nécessaire pour cela de dépenser des fortunes, de produire des déchets en veux-tu en voilà , ou encore de faire venir de l’autre bout du monde, le produit absolument exceptionnel… ???

Car, pour être en harmonie avec des convictions plutôt natures et responsables… le mariage à visée écologique et solidaire prend de plus en plus d’ampleur aujourd’hui.

Sans pour autant se « la jouer » Bo-Bo, ni vieux réac rejetant totalement la modernité et la tendance, le juste équilibre entre tradition nuptiale et respect d’un environnement et d’une économie localisée, est bien l’idée d’un mariage écolo, aux confins d’idées vertes et de classiques agapes de mariage !

Le leitmotiv : une salle de mariage dans les deux cents kilomètres à la ronde !

Oui, même le jour de ses noces, l’impact carbone est au cœur de la cérémonie ! On va privilégier voire ne choisir que, des produits (toutes catégories maritales confondues), de proximité : le commerçant de son village, le producteur maraîcher ou céréalier du champ voisin, et de préférence dont les belles laitues sont issues de l’agriculture biologique, ou tout au moins labellisée « produits du terroir ». Le repas de fête sera sous l’égide de la nature utilisée à bon escient, fruits et légumes de saison, pièces de viande en achat direct au producteur, etc… Cela sera possible, que vous festoyiez dans un restaurant, ou que vous utilisiez les services d’un traiteur local. Le tout est de bien prospecter en amont, pour lister tous les « locaux » qui proposent services et articles pour mariage, dans les domaines de l’agriculture solidaire et/ou choisie, le recyclage, les économies d’énergie !

Le mariage vert n’est pas un retour au revival

Atention, on ne dit pas non plus que se marier « vert », équivaut à un retour du « revival », genre hippies, tentes dans les Causses et grande dégustation de fromages de chèvres du Larzac ! Non, car malgré tout, au delà de l’avènement de « l’écolo-attitude » lors des préparatifs de mariage, le Green Wedding est quand même tendance grâce à l’image véhiculée depuis les Etats-Unis. Le mariage écolo est en vedette là-bas, propulsé sur le devant de la scène des wedding-planners par des stars telles Julia Roberts. Avec l’engouement des principes respectueux de l’environnement en toute circonstance, s’ajoute le côté un petit peu « dans le vent » d’un mariage champêtre, aux allures faussement sobres et légères. En réalité, même avec des moyens modestes, des déco et des plats complètement bio et/ou recyclés, le mariage campagnard, est assez chic et raffiné, tout au moins dans l’idée de douceur naturelle qu’il démontre. On se réjouit d’utiliser des fleurs coupées (comme décor de table) ; mais celles qui poussent dans le pré du voisin (il attire les insectes pollinisateurs afin d’améliorer sa production de miel… bio !). Le vin servi lors du dîner viendra de la coopérative ou de la cave artisanale du village d’à côté, servi dans des cruches en terre que le petit fils du maire a fabriqué dans sa boutique de poterie ! (il fait les marchés et travaille en relation avec un responsable d’événementiel… c’est tendance on vous l’a dit… quand même… le mariage Green !).

Des assiettes en matière comestibles, des marque-places pour les convives en matériau recyclé et utile, une robe de mariée en soie équitable et dont le décor est en graines de fleurs qui pourront être décousues une fois la noce terminée, et plantées… (on n’arrête pas le progrès : on peut même suggérer une tenue plus « passe-partout », qui se découd facilement ensuite et offre ainsi une seconde vie, en jupe et haut à mêler selon ses envies… ).

Le mariage vert est en vogue

Bref, le mariage vert est en vogue, peu de détracteurs en effet, car il faut le préciser, cette tendance de convoler en noces vertes est une part de marché du mariage ééééénorme ! Oui, certains on eu vite fait de voir en cet essor de la green attitude (jusque devant messieurs le maire et le curé…) une opportunité de taille ! C’est un big boum, une tornade parmi les agences d’événementiel, chez les planners freelance… les offres se multiplient… car la demande est croissante aussi.

Alors, le vrai, le pur, « le dur-le tatoué » (No future dans un cœur !), celui-là concoctera son mariage dans un éco-lieu, avec des invitations en papier pelure, et des soins de beauté fabriqués maison… Il fournira des chandelles et un bal folk avec ses potes musicos qui feront danser toute la nuit au son du kazou…

Mais… de l’autre côté, ressortent les plus fashion victime qui vont vouloir organiser un mariage écolo-aristo, en faisant donc appel à un organisateur de mariage (qui s’est rué depuis longtemps sur toutes les nouvelles tendances en termes de mariage !), mais… ça « douille » un petit peu côté facture… Cela peut s’élever jusqu’à vingt mille euros…

D’où la question existentielle… Marions-nous en vert, oui, mais pour quelles raisons ? Pour l’amour des belles choses, de l’équitable, du solidaire et du « récup-art » ou… Parce que c’est tendance ? !