Conseils, astuces et bons plans !

A la découverte du mariage Bouddhiste…

Nous vous proposons aujourd’hui de partir à la découverte du mariage Bouddhiste.2868822348 86531d1b34

Une des règles fondamentales du Bouddhisme consiste à ne jamais rien imposer à personne. Et même pour un mariage, rien n’est interdit, rien n’est obligatoire

Pour les Bouddhistes, le mariage n’est pas un sacrement religieux ni même un contrat légal. Il s’agit simplement d’une relation humaine entre un homme et une femme, une union philosophique, reconnue par leurs familles et leurs amis. Dans l’absolu, aucune cérémonie n’est nécessaire, l’annonce des deux amoureux de leur volonté de vivre ensemble peut suffire. La mariage est donc avant tout la relation elle-même.

Le seul caractère religieux du mariage est l’engagement du couple à respecter et à appliquer les enseignements du Bouddha.

Un mariage riche en symboles

Symbole de chance pour le nouveau couple, la couleur rouge est dominante pendant le mariage : la robe de la mariée peut être rouge et les maisons des deux familles sont également décorées de cette couleur.

Traditionnellement, c’est la famille du jeune marié qui prend en charge les dépenses de la cérémonie, mais aussi la liste des invités. La famille de la mariée, quant à elle, apporte des bijoux familiaux en guise de dot.

A la découverte du mariage Bouddhiste...

Le déroulement du mariage

Tout d’abord, pour s’unir, les futurs mariés doivent recevoir la bénédiction de leurs parents.

La nuit précédent le mariage, les deux fiancés doivent, au clair de lune, se peigner les cheveux à quatre reprises, afin de symboliser :
1. l’union du couple
2. la fidélité et l’harmonie
3. la fécondité et la descendance
4. la richesse dans le foyer.

Avant la cérémonie, le fiancé et ses garçons d’honneur viennent chercher la future mariée qui, ne devant pas quitter sa maison en touchant le sol, sera portée jusqu’au Temple, un parapluie rouge au dessus de la tête.

Ce cortège fera le tour des maisons des deux familles.

Avant la cérémonie, tous les invités boivent ensemble le thé et distribuent les cadeaux, souvent de l’argent mis dans des enveloppes rouges.

Une fois au Temple, le bonze (moine bouddhiste) prie pour le couple (en formulant des voeux de santé et de réussite) et procède à une bénédiction en récitant des paroles du Bouddha (les sutra et les mantra). Il leur rappelle ensuite les cinq préceptes à respecter : ne pas commertre d’adultère, ne pas voler, ne pas tuer, éviter l’alcool et les drogues, ne pas mentir. Les jeunes mariés sont ensuite bénis avec de l’eau safrannée.

Il est essentiel de noter que le bonze ne crée pas l’union, il la reconnaît.

Une fois la cérémonie terminée, un banquet est très souvent organisé en l’honneur des jeunes mariés.